Comment se faire dépister de la maladie cœliaque par Alsastore boutique sans gluten

VOUS MANGEZ SANS GLUTEN ? N'AYEZ PLUS PEUR DE VOUS FAIRE DÉPISTER DE LA MALADIE COELIAQUE

Posté par: Alsastore SAS Dans: Tout le sans gluten et bio à Strasbourg et en France Le: lundi, août 15, 2016

La maladie cœliaque est souvent liée à des troubles gastro-intestinaux, auto-immunes telles que la colite microscopique, l'insuffisance pancréatique, et la maladie de la thyroïde auto-immune.

Elle peut rester endormie pendant des années avant de se révéler subitement alors que pendant tout ce temps vous consommiez des produits loin d'être exempt de gluten.

Si vous avez des doutes sur les symptômes que présente votre corps par rapport à la maladie cœliaque ou l’intolérance au gluten, vous devrez alors procéder à des tests pour vous en assurer de l’origine exacte de votre inconfort.

La boutique sans gluten à Strasbourg Alsastore va vous expliquer pas à pas comment réussir à se faire dépister.

 Vous souhaitez savoir si vous êtes réellement malade ?

Les méthodes plus fréquemment utilisées pour détecter la maladie sont :

  • Le test sanguin : Ce procédé sert à détecter la présence dans votre organisme d’anticorps liés au gluten et recherche des troubles liés à la malabsorption qui est une difficulté à digérer certains nutriments.
  • Les tests des selles : Ils servent à détecter la malabsorption
  • L’endoscopie : Il s’agit d’un examen interne de votre tube digestif
  • La biopsie : Elle consiste à extraire, à l’aide d’un endoscope, un échantillon de tissu pour tester l’inflammation ou les lésions tissulaires.

 

La maladie cœliaque peut aussi affecter les autres membres d’une même famille. Un diagnostic d’un membre de la famille devrait pousser les autres membres à se faire dépister.

Vous pourrez ainsi démarrer plus sereinement votre régime sans gluten.

  • Avis Rédaction

    Chez CIMA Campus, nous diffusons du contenu utile, une information juste et indépendante, voici notre principale motivation lors de la publication de chaque article."

    Jérémy B. Équipe rédaction CIMA

Haut